top of page
  • Vincent Kappeler

J'AI REGARDÉ POUR VOUS "STRANGER THINGS, SAISON 5"

Grâce à nos passe-droits, nous avons eu le privilège de voir en primeur la saison 5 de Stranger Things. Nous allons essayer de ne pas trop spoiler mais de vous donner un avant-goût.


Comme annoncé par les frères Duffer, cette saison sera la dernière, c’est donc sans surprise que nous avons vu mourir tous les personnages principaux les uns après les autres. Mais là nous ne vous apprenons rien.

Ce qui est plus surprenant, c’est qu’ils sont tous sacrifiés par Vecna, alias One, alias Henry Creel, dès les premières minutes du premier épisode tout en étant filmé de dos. Eh oui, il fallait bien trouver une astuce afin de garder la chronologie. Tous les acteurs étant devenus des adultes, ils n’étaient plus crédibles en tant qu’adolescents. Le succès de la série reposant là-dessus, nous avons été soulagés par cette solution trouvée par les créateurs.

La saison commence donc sur une sacrée bagarre, attention les yeux, les demogorgons et Vecna ne font aucun cadeau et c’est assez sanglant. Il ne reste après 12 minutes très exactement, que Winona Ryder (Joyce Byers) et David Harbour (Jim Hopper) comme personnages connus des amateurs de cette série, eux-mêmes étant déjà adultes auparavant.


Donc oui, nous avions oublié de dire que Vecna n’était pas mort dans le final de la saison 4, il va faire encore bien des misères à cette pauvre ville de Hawkins. Pour les profanes, Vecna est donc le méchant de l’histoire et il vit dans le monde à l’envers, mais ne perdons pas de temps.


Le tour de force des frères Duffer, les créateurs de la série, c’est de tout de suite nous faire apprécier une nouvelle bande de sympathiques adolescents qui ont un peu les mêmes traits que leurs prédécesseurs et qui, nous l’espérons, nous offrira au moins deux saisons supplémentaires.

Il y a donc dans l’ordre alphabétique, Bradley, malicieux et espiègle, Debbie, un peu timide mais drôlement futée, Israël, qui porte le même nom qu’un pays, Matthew, le geek au physique ingrat et Pete, sportif et beau gosse mais un peu lourdaud.

Pour combattre le mal, il fallait évidemment renouer avec un personnage aux pouvoirs surnaturels issu du laboratoire du Dr Brenner et donc Seven fera son apparition. Seven avait échappé par chance au massacre perpétré par One, alias Vecna, alias Henry Creel et c’était une amie de Eleven lors de leurs années en laboratoire. Beaucoup de flashbacks nous montrent comment elle a survécu grâce à son bouclier quantique (attention, arme fatale !) durant le massacre et surtout après, comment elle a réussi à s’auto-ressuscité. Comme Eleven, elle aspire à une vie normale mais saigne du nez dès qu’elle utilise ses fameux pouvoirs pour dézinguer les monstres.

Nous ne sommes donc pas dans l’inconnu et c’est très très agréable. Tout peut recommencer. Surtout qu’après avoir pleuré, entre les minutes 14 et 17, la perte de leurs enfants, amis et proches avec qui ils avaient frôlé au moins quinze fois la mort, Joyce et Jim (qui sont très amoureux, nous ne pouvons pas tout garder pour nous !) prennent cette nouvelle équipe sous leurs ailes pour vaincre l’affreux jojo de Vecna.

Ce ne sera de loin pas évident, il y aura beaucoup d’hémoglobines, de charcutages, d’explosions et surtout d’émotions par rapport à la survie de nos nouveaux jeunes amis, mais ils parviendront grâce au bouclier à remettre le monde à l’envers à l’endroit et à envoyer, à l’aide de la force quantique, Vecna faire un petit tour mille ans dans le futur et ainsi Hawkins pourra revivre en paix (au moins pour mille ans).

Au niveau musical, après redonné un second souffle à Kate Bush, c’est cette fois Europe et son légendaire titre The Final Countdown qui jaillira des vieux walkman et ce n’est pas pour nous déplaire.

Nous ne vous en disons pas plus, ce serait du vol !


C’est de loin la meilleure saison.



43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

J'AI REGARDÉ POUR VOUS

(Comme ça vous n’avez plus besoin de regarder ou plus envie) J’ai regardé pour vous La serveuse rouge écarlate. Après le succès de sa grande sœur, Handmaid’s Tale, les producteurs ont voulu surfer sur

J'AI REGARDÉ POUR VOUS "JEUDI"

(Comme ça vous n’avez plus besoin de regarder ou plus envie) La mini-série Jeudi est un spin off de la série Mercredi de Tim Burton. Jeudi, magistralement interprété par Irwin McDonald (que nous avion

Comments


bottom of page